"Quand le bien-etre devient tendance..." ou comment parler du territoire