Après une longue période d’extension du patrimoine vers des éléments de plus en plus diversifiés, il existe actuellement un risque de régression du patrimoine. L’absence d’anthropologues sur le terrain a entraîné la réappropriation de l’anthropologie par des militants traditionalistes qui font des traditions populaires une relecture essentialiste et conservatrice. La perspective proposée ici consiste à utiliser les politiques actuelles du patrimoine pour faire progresser l’anthropologie, plutôt que de simplement accuser ces politiques d’être une force régressive.

La régression du patrimoine. Études de cas en Italie et en France

Lia Giancristofaro
Secondo
2020

Abstract

Après une longue période d’extension du patrimoine vers des éléments de plus en plus diversifiés, il existe actuellement un risque de régression du patrimoine. L’absence d’anthropologues sur le terrain a entraîné la réappropriation de l’anthropologie par des militants traditionalistes qui font des traditions populaires une relecture essentialiste et conservatrice. La perspective proposée ici consiste à utiliser les politiques actuelles du patrimoine pour faire progresser l’anthropologie, plutôt que de simplement accuser ces politiques d’être une force régressive.
Ethnologie de l'Europe
978-2-336-31884-4
978-88-7892-391-1
File in questo prodotto:
File Dimensione Formato  
régression du patrimoine COMPLETO.pdf

Solo gestori archivio

Tipologia: PDF editoriale
Dimensione 3.04 MB
Formato Adobe PDF
3.04 MB Adobe PDF   Visualizza/Apri   Richiedi una copia

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11564/723009
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact