Eros racinien et esthétisation décadente dans "La Faustin" d'Edmond de Goncourt